ACIDE FOLIQUE ERYTHOCYTAIRE
MéthodeChimiluminescent Immunoessai - Atellica (Siemens)
AccreditatieJa
LOINC Code2283-0
Labo exécutifIBC'LAB
PrélèvementSang total EDTA (bouchon mauve)
Vol échantillon100 µL
Condition de collecte, traitement, conservation et transportLe prélèvement doit être frais.
Stabilité à T° ambiante : 24 h
Stabilité ≤-20°C : 2 mois
Unitésµg/L
Valeurs de référence280 - 791
Fréquence de réalisation de l'analyseTous les jours
Tps de réponse (LTAT)1 jour
Délai maximal pour rajout d'analysePas de rajout possible pour cette analyse
Code INAMIHors nomenclature : 10 EUR
Aide au diagnosticDéfinition – physiologie
Les folates proviennent de nombreuses sources alimentaires (légumes verts, céréales, foie,…) qui permettent, si le régime est équilibré, de répondre aux besoins journaliers qui sont de l’ordre de 50 mg. L’absorption se fait dans l’intestin grêle, principalement au niveau du jéjunum, sous forme de monoglutamates, soit par un processus actif, soit par simple diffusion. Les réserves en folates sont peu importantes en regard de la vitesse d’excrétion. Chez un adulte normal, on peut mettre en évidence une réduction des folates sériques trois semaines après l’instauration d’un régime déficient en dérivés de l’acide folique. La forme métabolique “carrefour” est le tétrahydrofolate. Les dérivés du tétrahydrofolate interviennent dans la synthèse de l’ADN.
Intérêt clinique – Interprétation des résultats
Une carence en acide folique – tout comme une carence en vitamine B12 – perturbe la synthèse normale de l’ADN. Cette perturbation existe quel que soit le type cellulaire. Au niveau de la lignée rouge, elle conduit à un asynchronisme dans la maturation. Les érythroblastes anormaux sont appelés mégaloblastes. Ils conduisent à la présence dans le sang de globules rouges de grand taille. Le dosage de l’acide folique se situe donc dans le contexte de l’investigation d’une anémie macrocytaire (VGM > 100 µ3).
Les causes de carence en acide folique sont variables et elles peuvent être multifactorielles: carence d’apport, malabsorption en général, alcoolisme, médicaments susceptibles de provoquer une anémie mégaloblastique, …
Le taux d’acide folique érythrocytaire semble refléter davantage l’intégration de l’acide folique absorbé et donc l’état des réserves, ce qui permet de détecter plus précocement un état carentiel. De plus il est moins influencé par la prise récente de vitamines.
date dernière mise à jour02/10/2023